Feeds:
Articole
Comentarii

Archive for 10 iulie 2010

Poezie de sambata

La chance des livres

par Erri de Luca

Hier, j’ai vu un des mes livres entre les mains d’une femme.
Elle était assise dans le métro, ses doigts
serraient les pages pour les immobiliser et les tournaient
délicatement. J’ai compris hier que les livres ont un sort
meilleur que ceux qui les écrivent. Gardés dans les bras,
emportés en voyage, peut-être sur une île du Sud ou sous
une tente en montagne, fixés avec intensité par deux
yeux qui feraient aussitôt baisser les miens. Oui, les livres
prennent du bon temps, bien plus que ceux qui les
écrivent.

Les mots que j’ai écrits ne sont plus à moi, ils sont
devenus les siens. Elles les a voulus, en pêchant
justement ceux-là dans le grand bazar des livres. Elle les
a payés avec de l’argent prélevé sur d’autres dépenses,
en se passant d’une bouteille de vin, d’une séance de
cinéma, d’un concert. Ils ont pour elle une valeur
ajoutée, celle de remplacer des choses plus agréables
qu’un livre.

Et maintenant, là sur ses genoux, feuilletés par une
légère caresse, ses cheveux retombant dessus. Les pages
ainsi prises et tenues sont les siennes, beaucoup plus
qu’elles n’ont été les miennes.

Read Full Post »